Interview de Cœur de Lorelonne, héros du "Page de l'Aurore"

Les personnages du Page de l’Aurore : le Héros

J’ai commencé à vous présenter les personnages de mon roman de fantasy, Le Page de l’Aurore. Deux d’entre eux méritent une attention particulière :

  • Le héros, Cœur de Lorelonne
  • Et son antagoniste, la Sorcière de Fer

Commençons par interviewer le plus jeune et le plus gentil de mes personnages : Cœur, le page de l’Aurore en personne.

Interview de Cœur de Lorelonne, héros du "Page de l'Aurore"

Trois coups légers frappés à la porte. Sur mon invitation, celle-ci s’ouvre et un petit garçon s’avance. Le sourire timide, il a les bonnes joues roses que donne une vie saine et d’immenses yeux bleus plein de bienveillance, les yeux de quelqu’un qui n’a pas encore tout à fait accepté l’idée que le mal pouvait exister. Cœur me salue avec une politesse surprenante pour un enfant de son âge, puis s’assoit. Ses pieds touchent à peine le sol et ses grosses boucles dorées donnent envie de lui ébouriffer les cheveux. 

Parlez-moi un peu de vous, Cœur. D’où venez-vous ?

Eh bien comme mon nom l’indique, je suis originaire du Comté de Lorelonne. C’est une petite région montagneuse du Nord, dans la province d’Onati, et très proche de la frontière de Torraure. Mais cela fait très longtemps que je n’ai pas été chez moi : j’ai grandi à Velother. Dame Ylone, notre princesse, a eu la bonté de m’accueillir et de m’élever avec ses trois filles.

Pourquoi avez-vous dû partir de chez vous ? Si jeune, ça a dû être difficile.

C’est à cause de Torraure. Ce sont nos ennemis, ma famille les a toujours combattus, même quand il n’y avait pas de guerre. Mais ils sont impitoyables, eux aussi : ils ont enlevé mon grand frère ! Cela fait six ans qu’ils le gardent en otage. Mes parents ont eu peur que je sois enlevé aussi et ont choisi de m’envoyer à Velother pour que Dame Ylone me protège. A vrai dire, je n’ai pas beaucoup de souvenirs de Lorelonne. Mais j’espère que je pourrai bientôt y retourner, retrouver mon frère et mes parents. Ils sont venus me voir de temps en temps, mais… Ils sont très occupés à Lorelonne.

Et grandir avec trois filles, ça ne vous a pas posé de problème ?

Non, pourquoi ?

Vous êtes Chevalier, n’est-ce pas ? A votre âge, c’est impressionnant !

Cœur rougit.

Oh, mais ce n’est qu’un titre de noblesse héréditaire. Je n’ai rien fait pour le mériter. En tout cas, pas encore.

Passons à votre situation actuelle. Vous êtes page de l’Aurore, c’est un titre prestigieux !

Cœur se redresse, l’air très fier.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre rôle ?

Je suis au service de notre souverain, le Roi d’Or. Nous sommes trois pages : il y a avec moi celui du Zénith et celui du Crépuscule. Je me lève très tôt pour assister le Roi d’Or dès le matin, jusqu’à ce que le page du Zénith prenne le relais en fin de matinée. Je tiens compagnie à Sa Majesté quand il se réveille, puis je l’aide à trier son courrier et, si nécessaire, je vais porter des messages ou bien chercher les personnes à qui il souhaite parler. Et puis je reste à ses côtés tout le temps que dure mon service, au cas où il aurait besoin de quoi que ce soit.

Ce n’est pas trop fatigant, de devoir toujours être debout à l’aube ?

Pas du tout ! C’est un très grand honneur d’être le page de Sa Majesté ! Et j’aime beaucoup le matin, tout est plus tranquille.

Comment êtes-vous arrivé à la capitale, Everlon ?

Dame Ylone a eu peur que ma sécurité ne soit pas suffisamment assurée à Velother et m’a emmenée avec elle à la Cour. Elle s’y rend régulièrement pour s’entretenir avec le Roi d’Or, qui est son neveu. Il faut dire que ces dernières années, les relations avec Torraure sont de plus en plus tendues, il y a des raisons de s’inquiéter… J’étais un peu triste de quitter Velother, mais la capitale est si fascinante ! J’ai eu la chance de m’y faire de très bons amis et de découvrir des choses extraordinaires : les fameuses statues d’Or, les théâtres, la mer… Il s’y passe tant de choses, c’est un vrai tourbillon.

Et comment voyez-vous l’avenir ? Cette menace croissante de Torraure, elle ne vous pèse pas trop ?

Silence. Subitement, Cœur se renferme et regarde ses pieds.

Je ne sais pas ce qu’il va arriver. J’aimerais que rien ne change, mais je voudrais aussi revoir mon frère et rentrer chez moi. Quoi qu’il arrive, je fais confiance à Sa Majesté pour prendre les bonnes décisions, le sort du royaume dépend de lui. Dans tous les cas, je ne pense pas que j’aurai un rôle à jouer dans tout ça.

Il rit.


Je vous donne rendez-vous dans un prochain article pour rencontrer une autre de mes personnages emblématique : la Sorcière de Fer, la redoutable Reine de Torraure.

Article originellement publié sur mon blog « L’Astre et la Plume » : Les personnages du Page de l’Aurore : le Héros

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :