Retour sur la dédicace à la librairie La Procure de Chartres

Ce samedi 10 octobre, l’équipe de la maison d’édition Sylphe Rouge au (presque) grand complet s’est lancée dans une virée à Chartres. L’objectif : la librairie La Procure, au pied de la cathédrale, qui nous accueillait pour une séance de dédicaces.

Voici mon retour sur cette jolie journée.


Une dédicace sous une épée de Damoclès

Au-delà d’un petit article, je n’avais pas osé faire beaucoup de communication pour annoncer cette séance de dédicaces, et les éditrices de Sylphe Rouge non plus.

En effet, nous avons craint jusqu’à la dernière minute que la rencontre doive être annulée. Entre les menaces de reconfinement et nos situations personnelles (puisqu’en ce moment on peut à chaque instant se découvrir cas contact), l’incertitude était grande.

Mais finalement, c’est avec une grande joie que j’ai pu embarquer samedi matin à la gare Montparnasse !

Une fois à Chartres, nous avons fait la rencontre de la libraire qui nous accueillait – et qui m’a tout de suite été très sympathique, puisqu’elle a beaucoup aimé Le Page de l’Aurore 😊

Mon livre était même en vitrine de la librairie avec l’étiquette de coup de cœur ! Une grande première 😃

"Le Page del'Aurore", coup de coeur de la librairie La Procure à Chartres
Tadam !

J’ai aussi eu le plaisir de (re)rencontrer Manon, fille de ladite libraire et amie de mon éditrice, qui nous avait permis d’organiser cette rencontre.

Nous avons pu profiter tous ensemble d’un déjeuner chaleureux avant de retourner à la librairie pour la séance de dédicaces.

Celle-ci s’est très bien déroulée. Nous étions installés à des tables au milieu de la librairie, avec nos livres bien présentés devant nous. J’ai été ravie de pouvoir ressortir mon attirail de dédicaces (carnet Paperbank, stylo de princesse et tampons encreurs) ainsi que mes chères cartes de visite en t-shirt recyclé 😉

Table de dédicaces

Le soleil brillait de l’autre côté de la vitrine, la librairie n’a pas manqué de visiteurs au cours de l’après-midi, bref, ces trois heures sont passées très agréablement.


C’était d’ailleurs la première fois que je réalisais une séance de dédicaces « classique », sur une longue durée (contrairement à celle de Granville qui était davantage une rencontre) et sans autre événement en parallèle (par rapport au lancement de Sylphe Rouge). Voilà donc un nouvel « achievement » débloqué dans ma carrière de romancière !

Et les résultats ?

En termes financiers, cette séance n’a malheureusement pas été un succès puisque je n’ai vendu que deux livres.

Les deux auteurs qui m’accompagnaient, Thierry Buron et Françoise Rouillon, n’ont pas eu plus de chance.

J’en suis désolée pour la maison d’édition Sylphe Rouge, mais pour ma part je repars enchantée de cette journée !

Déjà, j’avais tellement redouté ces derniers mois que l’événement soit annulé, qu’être là était déjà une victoire en soi.

J’ai vraiment été très touchée par la gentillesse de l’accueil qui nous a été réservé à la librairie. Ça m’a aussi fait plaisir de pouvoir à nouveau parler de mon Page de l’Aurore et de voir l’intérêt s’éveiller dans les yeux des personnes qui se sont laissé tenter. Mes acheteurs étaient une professeure de lettres, ce qui est toujours flatteur, et un jeune couple cherchant un cadeau pour un garçon de 15-16 ans.

J’ai fait de belles rencontres et cette séance nous a permis de perfectionner nos techniques d’approche ! Notamment la question délicate de l’âge auquel lire Le Page de l’Aurore. Pour moi, il peut s’apprécier à tout âge (à partir de 12 ans, voire 10 pour les bons lecteurs, et jusqu’à un âge illimité !), mais ce n’est pas toujours simple à expliquer…


Bref, c’était une bonne façon de se remettre le pied à l’étrier avant de futurs événements.

Car à présent, nous croisons tous les doigts possibles pour que le Salon de l’Autre Livre, qui nous attend du 13 au 15 novembre à Paris, soit maintenu. Si tout se passe bien, vous m’y trouverez en dédicace le samedi 14 novembre, à 16h.

J’ai vraiment hâte d’y être, ça promet d’être une expérience fabuleuse !

Encore merci à la super équipe de Sylphe Rouge pour l’organisation et la librairie La Procure de Chartres, où j’espère revenir dans quelques temps pour dédicacer Météorites 😉

Un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :