Vos avis

Merci aux lecteurs du Page de l'Aurore pour leur enthousiasme et leurs encouragements !

Les chroniques de blogs

(Cliquez sur les titres pour accéder aux articles complets)

Le charme a opéré assez rapidement. Déjà, il faut dire qu’il est agréable de découvrir le Royaume d’Or à travers des yeux aussi impressionnables. Tout devient merveilleux, entraînant, incroyablement efficace. 

[…] En résumé, Le Page de l’Aurore est un roman désarmant d’originalité, de tendresse et de pertinence.

Elodie Agnesotti

L‘écriture est fluide et les descriptions immersives : la plume d’Astrid donne vie à son univers. […]

Dès que l’intrigue est mise en place, j’étais happée par le roman, jusqu’à ne pas pouvoir poser le livre dans les derniers chapitres… ❤

Il m’a même fallu un peu de temps pour me remettre de cette immersion. Mon imagination est restée quelques jours dans les brumes des royaumes d’Or et de Taurrore, c’était super et s’il y avait une suite je l’aurais gobée direct !

Le Sushi Qui Bouquine

𝒥’ai rarement trouvé un personnage si adorable dans mes lectures. C’est l’un des gros points forts du roman. Coeur de Lorelonne est le personnage principal âgé d’à peine une dizaine d’années et pourtant déjà Chevalier. Il est infiniment poli, bien élevé et loyal. Ce sont des qualités qui font de lui un enfant attachant immédiatement.

Aux Petits Bonheurs

J’ai grandement aimé ce roman, aux airs médiévaux / post-Renaissance. Il m’a fait penser dès ses débuts aux romans chevaleresques, agrémentés d’une touche moderne très plaisante.

Etoile Livresque

Dès les premières lignes, la langue du Page de l’Aurore m’a captivée. J’ai été très impressionnée par la qualité littéraire du texte, de son vocabulaire recherché sans pour autant prétentieux ou inaccessible, le rythme qui nous garde bien accrochée.

La Psyché

En résumé, cette lecture était magique.

En me penchant sur ces pages, j’ai changé de monde. J’étais dans un autre temps, un autre pays.
J’ai suivi un petit garçon attachant, ses aventures, ses apprentissages ; ses découvertes, ses défaites.
J’ai vu de la douceur, de la poésie, mais aussi de la cruauté et de l’injustice.
Merveilleuse lecture, merveilleuse plume.

La Plume d’Ayorin

En cours de lecture, j’étais un peu partagée par la hâte d’arriver au bout de ses 500 pages, absolument pas parce que le livre m’ennuyait mais plutôt pour savoir comment le petit Chevalier de Lorelonne s’en sortirait, et l’envie de rester un peu plus en compagnie du Roi d’Or, des ducs, des marquises ou des barons aux noms médiévaux qui me plaisaient tant.

Making-of de roman

La Fantasy est une des littératures les plus difficiles qui soit ; l’auteur dépeint sous des dehors colorés et merveilleux, le monde dans lequel nous vivons, même si nous ne croisons jamais des sorcières au supermarché, ni des dragons au parc animalier. Il faut le talent nécessaire pour que le lecteur croie, le temps de sa lecture, à un monde magique.

Pari réussi pour le premier livre d’Astrid Stérin

De quoi lire

Les autres avis des lecteurs

Vous pouvez découvrir d’autres avis sur le site de Sylphe Rouge :

Très bon livre que je ne saurais trop recommander !

Comme c’est agréable de lire un livre de fantasy aussi équilibré, roman d’apprentissage dans lequel les personnages sont nobles et le héros exemplaire malgré son jeune âge. Le décor est enchanteur et travaillé, les personnages attachants et l’intrigue réserve son lot de surprise. Pour ne rien gâcher, la plume d’Astrid est très fluide et agréable à lire […].

Clémence

Quel délice que la lecture du Page de l’Aurore !

Le style léger et précieux nous entraîne dans ce monde tout en douceur. Il sublime la beauté du Royaume d’Or et atténue la noirceur de Torraure. […] Même dans les moments les plus noirs du roman, la délicatesse reste présente. C’est le héros, Cœur, par son raffinement, sa bonté d’âme et son innocence qui maintient cet équilibre […].

Ce premier roman, si travaillé, si lumineux, si enchanteur nous offre la révélation du talent de son auteur. On en sort ravi, et, pour ainsi dire, apaisé.

Albane

[…] Ce conte n’est pas dépourvu du réalisme des sentiments et des caractères humains. Le personnage éponyme, comme tous les enfants qui sont élevés dans l’amour d’une famille normée, débute sa vie de façon presque rêvée même si une dure épreuve peut les frapper : l’amour permet de panser toutes les blessures. Quel beau message !

Mais ces rencontres l’amènent à découvrir la vérité d’une société qui recèle aussi ses délinquants et ses traîtres, ses individus frondeurs, provocateurs et effrayant. Pour autant, il se trouve toujours face à eux des personnes fidèles, loyales, serviables et généreuses qui donnent le courage de vivre et montrent le chemin à suivre.

Christine

 


A votre tour !

Vous avez lu mon livre et vous voulez me donner votre avis ?
Tout d’abord, vous êtes adorable <3 Et plus concrètement, vous pouvez trouver Le Page de l’Aurore sur les plateformes de lecture Babelio, Livraddict, Booknode et Goodreads


Un grand merci d’avance !


Vous avez un blog littéraire et vous souhaitez proposer une chronique du roman en service presse ?

N’hésitez pas à en faire la demande via le site SimplementPro en cliquant ici :

 

SimPlement.pro